электронная
441
печатная A5
1658
12+
Methode de massage Tibetain avec des bols chantants tradition “Tsering Ngodrub”

Бесплатный фрагмент - Methode de massage Tibetain avec des bols chantants tradition “Tsering Ngodrub”


Объем:
53 стр.
Возрастное ограничение:
12+
ISBN:
978-5-4496-1020-1
электронная
от 441
печатная A5
от 1658

Methode de massage Tibetain avec des bols chantants tradition “Tsering Ngodrub”. Théorie

Avertissement

Cette publication sert à donner des informations générales et ne peut pas remplacer une consultation pratique avec un spécialiste. Cette publication ne doit pas être utilisée en tant que manuel d’instruction en médecine, ni dans le bût de diagnostiquer ou de traiter de malaises ou leurs complications. En cas d’apparition de celles-ci veuillez consulter votre médecin traitant. La maison d’édition, ni l’auteur, ne peuvent, en aucun cas, être tenus responsables de tout dommage porté à la santé suite aux actions, comme traitement, traitement soi-même, ou refus d’un traitement, entreprises à la base de contenu de cette publication.

Cette publication est donnée à titre d’information en vue de partager l’expérience de l’auteur, ainsi que de définir les hypothèses et les problèmes dans le contexte d’emploi actuel des bols chantants tibétains. Autre objectif de l’auteur est d’attirer l’attention à l’étude des effets produits par les bols chantants tibétains sur l’organisme humain.

Introduction

Il existe aujourd’hui beaucoup de questions, ainsi que d’informations contradictoires concernant les bols chantants tibétains (BCT) et les pratiques de leurs manipulations. En particulier, beaucoup de questions apparaissent quand on parle de « massage” par rapport aux BCT. En plus, cette ambiguïté tient pour beaucoup à l’absence d’une description standardisée, ou, tout au moins d’une tradition exacte bien conservée de leur application. Lors de nombreuses discussions, leurs protagonistes citent dans les commentaires leurs propres expériences avec les BCT, tout en oubliant, qu’il y a des pratiques où le maître peut poser le bol sur le corps de son patient, aussi bien que des pratiques des manipulations à distance sans contact entre le bol et le corps. En outre, depuis des décennies, que les eurpéens connaissent les bols chantants, beaucoup de légendes et de mythes ont apparu, et ce en l’absence totale de recherches plus ou moins sérieuses. Ces publications sont truffées des termes comme « aura”, « chakra”, « énergie”, « astral”, « son planétaire” etc.

En même temps, il est imprudent de nier le fait que les BCT produisent l’effet sur l’organisme et l’état de l’homme (physique ou émotionnelle). En effet, même si ces appréciations ne sont que subjectives, et en l’absence de recherches scientifiques, beaucoup de patients notent clairement des changements dans leur état. Même s’il s’agit d’un effet placébo produit par les BCT chez l’homme pour réduire ces souffrances physiques ou troubles psychologiques, je considère l’utilisation des BCT raisonnable et justifiée. Cela dit, il faut prévenir des « maîtres” potentiels contre l’utilisation des BCT à tout va, sans une formation préalable suffisante pour exercer les pratiques individuelles, et sans prise en compte des contre-indications au traitement avec les BCT.

Il est difficile d’attribuer les pratiques avec les BCT au massage proprement dit et de les traiter dans cette optique d’effets. En revanche, il serait plus judicieux de les classer parmi les effets physiothérapeutiques lorsqu’il s’agit de leur application avec contact, ou psychologiques — pour les applications sans contact. C’est l’idée même du massage sonore qui diffère d’un auteur à l’autre; il y a ceux qui entendent par massage sonore avec les bols chantants tibétains comme massage avec le son produit par les bols en concerts de la musique méditative. D’autres parlent de massage lorsque le bol est en contact avec le corps. Cependant, je vais rester sur le terme « massage” en parlant de la méthode d’application des BCT dans la tradition que je pratique, puisque c’était bien ce terme employé par un des maîtres dans l’Himalaya chez qui j’ai suivi ma formation. J’accepte les objections de mes opposants que ce terme n’est pas tout à fait correct du point de vue scientifique, mais par tradition, je garde mon opinion.

Peut-être, lorsqu’on traite les effets des BCT des points de vue matérialiste et mécanique, il serait plus judicieux de s’appuyer sur une méthode qui soit proche d’après la mécanique de ses effets. Il s’agit du massage myotonique avec des diapasons neurologiques, présenté par Mme Tiina Orasmae lors du salon Intersharm le 6 mai 2002, et publié à « La Nouvelle esthétique”: “Cette méthode est basée sur la physiologie. Nous utilisons des fréquences spécifiquement calculées. Actuellement j’utilise principalement la fréquence spéciale qui est 128 Hz, c’est la fréquence normale de l’oscillation du muscle mimétique. En outre, on observe l’amélioration de circulation sanguine et lymphatique. Cela a été prouvé au cours des essais physiologiques sur les animaux. En fait, c’est un massage vibratoire avec une technique bien spéciale qui emploie un diapason au lieu de gros appareil vibratoire.”. En outre, on peut citer les travaux de Dr. John Beaulieu qui décrit des séances lymphatiques et craniales également avec des diapasons.

Si on regarde des sources étrangères concernant les pratiques avec la musique, les gongs et les bols chantants tibétains, on voit des opinions aussi bien différentes. Par exemple, Dr. Mitchell L. Gaynor, oncologiste et professeur clinique adjoint à Weill Medical College of Cornell University à New York et auteur du livre “The Healing Power of Sound: Recovery from Life-Threatening Illness Using Sound, Voice, and Music”, fait une distinction entre traitement et guérison: “Le terme « traitement” signifie la possibilité de correction physique, tandis que la « guérison” appartient à l’intégrité, à l’unité de la raison, du corps et de l’esprit. Dr. Mithell L. Gaynor, qui a son cabinet d’oncologie à Manhattan, considère la guérison avec le son comme médecine intégrative, qui n’est pas une alternative à la science, mais son complément”.

A propos des bols chantants tibétains

On peut supposer, que l’homme utilise les bols chantants tibétains (BCT), d’une façon ou d’une autre, depuis les temps les plus anciens. Au départ, ils étaient des récipients à l’eau ou à la nourriture repas, ou encore destinés à des offrandes aux dieux ou aux esprits lors des cérémonies religieuses. Aujourd’hui on distingue cinq types principaux des bols chantants (Figure 1).

— Bols chantants coulés dans le moule, appelés « style indien”. Ils produisent le son par frottement.

— Bols en quartz ou cristallins. Ils sont destinés également à produire le son par frottement.

— Bols chantants tibétains forgés ou matricés, principalement, à la main. Le son est produit, par excellence, par des coups.

— Bols chantants chinois, qui produisent le son par frottement des anses.

— Bols chantants utilisés dans les temples bouddhistes japonais lors des rites et des cérémonies.

Figure 1

On peut noter que le massage vibroacoustique avec des bols chantants tibétains est une procédure d’action vibroacoustique sur les tissus et les organes de l’homme, ainsi que sur l’ensemble de l’organisme humain (y compris l’état psychique et émotionnel), avec ou sans contact, à l’aide des bols chantants tibétains.

LES BOLS CHANTANTS TIBETAINS possèdent des propriétés physiques bien déterminées, qui leur permettent de produire des effets sur le corps physique de l’homme, sur le SNC et le SNP, les tissus, les organes et les systèmes d’organes. Le bols chantants tibétains offrent d’autres propriétés spécifiques, qui existent, probablement, mais il n’y a pas d’appareil scientifique permettant de les constater d’une manière objective.

Deux méthodes principales de massage avec des bols chantants tibétains sont utilisées dans la tradition Tsering Ngodrub: sonnage avec contact et bain sonore. Il peut y avoir des pratiques individuelles, en groupe ou en duo avec des bols chantants. En outre, il existe des pratiques avec des bols chantants tibétains pour les animaux. La technique de sonnage avec contact se caractérise par la présence obligatoire de contact du bols chantants tibétain avec le corps. Dans la technique de bain sonore il n’y a pas de contact des bols chantants avec le corps, bien qu’ils se trouvent en position de rapprochement immédiate.

Aspects des effets des bols chantants tibétains

Figure 2

1. Physique

Les bols chantants tibétains possèdent des propriétés physiques bien déterminées. Par exemple, lorsqu’on produit le son du BCT par un coup de bâton en caoutchouc, les bords du bol se mettent à vibrer pour produire de l’action sur l’environnement’ lorsque le bol est en contact avec le corps humain, ces vibrations exercent une action mécanique sur les tissus et les milieux liquides de l’organisme. C’est l’aspect le plus proche au terme de « massage” dans son sense stricte.

Alexandre Verbov, figure célèbre et reconnue dans le domaine du massage médical, donne sa définition du terme « massage”: “Le massage représente une méthode thérapeutique active, qui consiste, essentiellement, en application des irritations mécaniques dosées sur le corps nu d’un patient par de diverses techniques spécialisées, selon une méthode bien déterminée, réalisées avec la main du masseur, ou avec des appareils spécialisés”.

Comme le note M.A.Yéremouchkine, “Au cours de toute l’histoire du massage, on en a developpé un nombre si grand de types, sous-types, méthodes et techniques divers, qu’il y a une véritable confusion, surtout ces derniers temps, chez les spécialistes concernant leurs appellations, ce qui a provoqué des désaccords de principe sur un nombre de questions clésde la théorie et de la pratique de massage”.

Selon l’auteur, il est lieu de n’appliquer le terme « massage” au sens strict par rapport à l’effet d’un bol chantants sur le corps humain, que si le bol chantants est en contact direct avec le corps.

Selon M.A. Yéremouchkine, “Le massage appartient à cette catégorie des facteurs thérapeutiques dont la nature est mécanique. Un des éléments principaux de cette méthode thérapeutique sont des oscillations mécaniques. L’éventail des manipulations de massage contient un grand nombre des techniques d’actions vibratoires (sécouement, ébranlement, tapement, coups tranchants etc.), au cours desquelles on peut noter de nettes oscillations mécaniques, qui se répandent à travers la partie massée”.

Selon A.F.Verbov, “La vibration est une technique de massage où la main du masseur (ou un appareil) met la partie massée en oscillation avec la fréquence, l’intensité, l’amplitude et la vitesse variées”.

Les effets des vibrations, selon A.F.Verbov, sont:

— effets nerveux et réflectifs prononcés pouvant renforcer, et, des fois, rétablir des réflexes éteints;

— possibles effets anti-douleur, ou même anesthésique;

— amélioration de la fonction contractile des muscles;

— amélioration de la trophicité des tissus par activation des processus régénérateurs; réduction considérable du temps de formation du cal osseux;

— en fonction de fréquence, de force et d’amplitude des oscillations, la vibration produit d’importants effets sur le système cardiovasculaire et provoque une vasodilatation ou une vasoconstriction intensives.

Aujourd’hui plusieurs études sont en cours sur la fréquence lors des manipulations de massage: celles des caractéristiques fréquentielles des oscillations mécaniques et des vagues pendant la procédure (Tableau 1).

Tableau 1

Les données ainsi obtenues amènent à une des conslusions: les caractéristiques acoustique de l’action de massage peuvent être reliées, sous certaine réserve, avec des oscillations mécaniques”.

Le rapport de Tiina Orasmae sur la méthode de Melomassage dans l’esthétique accorde une attention particulière à la nature « vibrationnelle” de l’action dans sa technique d’auteur:

“Il s’agit d’un massage à vibrations, réalisés à l’aide des diapasons musicaux et neurologiques en tant que source des vibrations permanentes. Il est prouvé, depuis longtemps, que la vibration est l’une des manoeuvres les plus efficaces du massage classique largement reconnu. Auparavant, cette méthode était quasiment inconnue dans l’esthétique. En fait, pour tous les appareils à vibrations une surface d’application bien importante est requise. Ceci ne marche pas avec l’esthétique, qui traite des surfaces très limitées. En revanche, le point d’application d’un diapason est très petit, ce qui permet d’avoir une procédure très ciblée, ce qui est le cas pour l’esthétique”.

Ainsi on peut supposer, que l’action de BCT sous l’aspect purement mécanique (vibration) produit tous les effets susmentionnés.

2. Musical

L’aspect musical implique l’idée la plus traditionnelle des bols chantants. La base de cet aspect musical est constituée par le terme SON. Le son, à son tour, se caractérise d’après plusieurs critères (Figure 3). Si on fait la recherche sur Internet, c’est ce point qui sera le plus fréquent parmi les résultats vidéo; à comparer avec l’aspect magique, qui domine les résultats textuels. On voit beaucoup de clips de concerts avec des bols chantants. A noter, que les concerts, il y a deux ans, étaient bien avec des bols chantants métalliques (bols en quartz/cristallins sont venus plus tard), tandis qu’aujourd’hui on voit en plus des guimbardes, des tambourins, des bols cristallins et des simandres. Les simandres (” cloches plates”, ou « klépalo”) méritent une mention particulière plus tard. Puisque avec les simandres, tout comme pour les bols chantants, il est dommage qu’il y ait beaucoup de controverses. Beaucoups d’adeptes de cet instrument cherchent, tant bien que mal, à s’appuyer sur une base traditionnelle, sans pour autant recourir aux documents historiques, mais plutôt aux histoires imaginaires pour convenance etc.

Figure 3

G.L.Apanassenko et N ;A.Savéliéva-Kulik, chercheurs ukrainiens, considèrent la thérapie musicale comme l’une des méthodes de la médecine complémentaire et alternative. Ils donnent un aperçu d’aspects de sa formation et développement à l’échelle mondiale, des effets sanogénétiques, des indications, des méthodes et de l’efficacité de cette méthode de traitement. En conclusion ils constatent un caractère prometteur de la thérapie musicale dans le cadre des techniques médicales réparateurs, en décrivant ainsi son efficacité: “Actuellement, l’efficacité de la thérapie musicale est confirmée par des représentants de plusieurs écoles scientifiques. De nombreuses recherches en vue d’étudier les possibilités de la thérapie musicale ont permis d’établir son rôle harmonisant en tant que thérapie antistress et d’activation, en cas de troubles d’adaptation de nature psychosomatique à base de stress émotionnel (Burns J.L. et al., 2002; Gomez P., Danuser B., 2007; Grewe O. et al., 2007)”.

L’aspect musical thérapeutique des BCT est considéré également en matière de spa: “On attribue parfois à la thérapie musicale une technique très ancienne de massage vibratoire avec « bols chantants tibétains”. Cette méthode combine les effets des ondes acoustiques et des vibrations mécaniques sur l’organisme. On peut combiner les procédures de la thérapie musicale avec chromothérapie, qui fait appel à des ondes chromatique de spectre varié pour produire l’effet sur le client. Ces procédures spa sont destinées principalement à la relaxation. On peut les proposer comme service unique (dans un local dédié, avec la musique et les lampes choisies individuellement), ou en tant que partie d’un programme spa.”

Lorsqu’on parle des bols chantants sous l’aspect de la thérapie musicale, il faut souligner, que dans ce cas il serait objectif de parler de l’action sans contact des bols chantants. En général on appelle ces procédures ou manipulations « bain sonore” ou « concert méditatif”.

3. Psychosomatique

Les BCT produisent leurs effets sur des troubles psychosomatiques. La psychosomatique est une approche clinique et psychologique qui étudie l’influence des facteurs psychologiques sur l’apparition et déroulement des maladies somatiques (de corps). Actuellement il n’y a pas de moyens pour contrôler ce processus, tant qu’il n’y a pas de bases solides pour établir les liens entre des contractions et des blocages dans de différentes parties du corps avec des problèmes psychologiques. En même temps il nous semble raisonnable de prendre des développements de la psychothérapie corporelle comme un point d’appui.

Бесплатный фрагмент закончился.
Купите книгу, чтобы продолжить чтение.
электронная
от 441
печатная A5
от 1658